La chasse au gaspillage alimentaire est déclarée

En Belgique, les initiatives se multiplient pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Des applications mobiles aux ateliers de cuisine anti-gaspi, frigos publics et « Rest-o-packs », bientôt plus aucune excuse ne sera valable pour jeter sans complexe. 

Chaque année, les Belges jettent entre 15 à 25 kilos de nourriture à la poubelle par personne.  A l’échelle mondiale, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime qu’1,3 milliard de tonnes de nourriture est gaspillée par an, soit près du tiers de la nourriture produite, alors que plus de 800 millions d’êtres humains meurent de faim à travers le monde.

Outre ses implications sociales et économiques, ce gaspillage planétaire conduit au rejet dans l’atmosphère de 3,3 gigatonnes de gaz à effet de serre, accapare en vain 1,4 milliard d’hectares de terre, soit près de 30% des terres arables au niveau mondial, et engloutit un volume d’eau équivalant à trois fois le lac Léman, soit 250 km³.

Aujourd’hui, gaspiller est devenu banal, voire naturel. Pourtant, tout au bout de la chaîne alimentaire nous pouvons tous agir – consommateurs et restaurateurs – pour limiter cet énorme gâchis et mettre nos poubelles à la diète.

Quelques règles d’or pour éviter de gaspiller chez soi

  • faire l’inventaire du frigo et des armoires à victuailles avant de faire des achats,
  • établir les menus de la semaine,
  • dresser une liste de courses,
  • ranger son frigo en tenant compte des 4 grandes zones de froid qui le composent,
  • placer les aliments dont la date de péremption approche bien en vue,
  • cuisiner les restes en priorité,
  • attendre 2 heures avant de ranger les restes d’un plat chaud au réfrigérateur,
  • retirer les surplus d’emballages, comme les emballages cartonnés des packs de yaourt. Ils sont un frein au bon refroidissement des aliments, sans compter que le frigo développera plus d’énergie pour les conserver

L’art d’accommoder les restes ou la cuisine ant-gaspi

Excellente alternative à la poubelle (et surtout bien plus économique..), la cuisine anti-gaspillage donne une seconde vie aux restes de la veille. Parfois seuls quelques ingrédients de plus suffisent à concocter un nouveau met:

  • les wraps, dans lesquels on peut enrouler presque tous les restes,
  • les feuilles de brick dorées à la poêle ou au four, dans lesquelles ont peut également tout emballer,
  • il vous reste des pommes-de-terre froides? mélangez-les avec du thon, de la mayonnaise et un peu de persil. Salez, poivrez et c’est prêt! Idem pour les tomates. 
  • les omelettes et les quiches s’accommodent très bien des restes du frigo, quels qu’ils soient (jambon, fromage, légumes, petits lardons, etc.)
  • des légumes avachis traînent depuis plusieurs jours dans le frigo? Faites-en de la soupe. Ou de la compote avec les fruits trop mûrs,
  • les bananes noircies, elles, sont idéales pour la préparation de banana bread pour accompagner les pauses café
  • le pain rassis se transforme aussi très facilement en chapelure, croutons, bruschetta, pain perdu, etc.

Et lorsque l’inspiration vient à manquer, Google s’avère être d’une aide précieuse. Tapez les ingrédients qu’il vous reste dans le moteur de recherche suivis de « recette »et vous aurez l’embarras du choix. Des applications mobiles suivent également le même principe, comme Frigo Magic ou encore Checkfood.

Rien ne se perd, « tout se mange »

Dans le bac à légumes, fini d’ignorer les verts de poireaux ou les fanes de radis (feuilles et tiges), de navet, de panais ou de carottes! En effet, certaines plantes potagères se mangent en entier (pour autant qu’elles soient bio) et se prêtent à merveille à la préparation de soupes, tartes ou salades composées.

Le blog Idécologie vous invite d’ailleurs à rejoindre son « fane club » pour apprendre à cuisiner amoureusement les fanes et ne plus jamais, ô grand jamais, les gaspiller !

Les frigos publics et groupes de partage

En cas d’absence de longue durée, ne jetez pas vos restes. A Bruxelles, l’asbl Coravia a installé un frigo « ouvert » à Schaerbeek. Le principe est simple: récolter les surplus alimentaires de particuliers ou professionnels de l’horeca pour les offrir anonymement aux personnes sans-abri ou sans domicile fixe. Ce frigo leur est accessible en permanence. (Les boissons alcoolisées, les bouteilles ouvertes et la nourriture périmée sont proscrites).

Sur Facebook, un groupe intitulé « Nourriture à récup & Antigaspillage Bruxelles » propose également de partager ou d’échanger les aliments en surplus (après une fête, avant un départ en vacances ou tout simplement un trop plein en fin de semaine).

Les « Rest-o-packs »

Enfin, dans le secteur de la restauration, les bruxellois sont invités à passer à l’heure des « rest-o-packs » (version moderne des « doggy bags »), qui seront disponibles dès le 14 février dans de nombreux restaurants de la capitale pour permettre aux clients d’emporter les restes de leur repas.

C’est là l’une des actions phare de sensibilisation qu’entend développer la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault, pour réduire le gaspillage alimentaire. Lancé dans le cadre de la stratégie « Good Food« . Ce projet pilote sera évalué après un an. Actuellement, les déchets alimentaires représentent environ 12.000 tonnes par an dans le secteur de la restauration à Bruxelles.

***Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour éviter le gaspillage alimentaire?***

* Pour en savoir plus:

http://www.rtbf.be/video/detail_questions-a-la-une?id=1821913

 

8 réflexions sur “ La chasse au gaspillage alimentaire est déclarée ”

  1. Bonjour, article très intéressant. Il y a aussi des supermarchés qui vendent les fruits non calibrés à prix réduits -30% au lieu de les jeter. C’est l’opération « fruits et légumes moches ».

    J'aime

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire. Je n’avais encore jamais entendu parler de cette opération. Ca se passe en France? C’est une très bonne idée pour sensibiliser les gens au fait que « moche » ne signifie pas mauvais! 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s