Cultiver des pleurotes sur du marc de café

Voilà une idée ingénieuse qui devrait plaire aux amateurs de café et de bonne cuisine. Une jeune entreprise bruxelloise s’est lancée dans la production de pleurotes à partir de marc de café collecté à vélo dans divers restaurants de la capitale. Installée sur le site de Tour&Taxis, « PermaFungi » propose notamment des kits qui permettent de cultiver ses champignons sur son propre marc de café.

Bien plus qu’un simple déchet, le marc de café s’avère un excellent engrais naturel et un substrat idéal pour la culture de champignons. A Bruxelles, pourtant, 7.000 tonnes de résidus de café sont jetées chaque année… à perte.

Grâce à une technique innovante, PermaFungi veut toutefois changer la donne. La start-up bruxelloise, qui s’inscrit dans l’économie circulaire, revalorise le marc de café en pleurotes bio directement destinés à la vente. La culture ne laisse aucun déchet puisqu’une fois les champignons récoltés le substrat peut servir d’engrais, être jeté au compost ou même utilisé comme terreau pour la culture de chicons.

PermaFungi

Objectif: produire une tonne de pleurotes par mois

Depuis son lancement en 2014, PerfmaFungi n’a cessé de croître et d’étendre son réseau de partenaires. Aujourd’hui, la jeune entreprise compte sept équivalents temps plein (contre trois à ses débuts), deux ateliers de production (à Tour&Taxis et Saint-Gilles), et récolte une tonne de marc de café par semaine auprès d’une quarantaine de restaurants Exki et Pain Quotidien. L’objectif est de produire une tonne de pleurotes par mois.

En parallèle, l’équipe s’est également lancée dans la culture de chicons dans les caves de Tour&Taxis et ambitionne de développer un matériau biodégradable voué à remplacer le plastique. Les premiers prototypes pour la création d’un luminaire ont déjà vu le jour.

Produire des pleurotes chez soi. Comment ça marche?

12510579_10153776293262381_619523304_oSi vous souhaitez produire vos propres pleurotes, PermaFungi commercialise différents kits de culture, dont le FungiPop. La boîte contient un mode d’emploi, un sachet de semences (le mycélium) à mélanger avec votre marc de café et un petit vaporisateur.

Au fur et à mesure que vous remplissez la boîte, le champignon se développe. En réalité, il mange et décompose le marc de café qui prend alors l’allure d’une mousse blanchâtre sur laquelle apparaissent des filaments.

A compter des premiers résidus colonisés par le mycélium, il faut s’armer de patience avant que les premiers pleurotes ne pointent le bout de leur chapeau (en buvant deux/trois tasses de café par jour, cela a pris un peu plus d’un mois et demi chez moi), mais une fois sortis c’est un vrai plaisir de contempler leur développement.

12516909_10153776292107381_51732638_oA partir de là, quatre ou cinq jours suffisent pour qu’ils soient prêts à être cueillis, frais et savoureux. Mais il faut l’admettre… ils ne sont pas nombreux, juste assez pour garnir une omelette pour deux personnes.

12510158_10153776291867381_1944117534_oPour ma part, j’attends encore la deuxième récolte. Si cela tarde, c’est parce que « certains champignons sont fainéants et prennent plus de temps que d’autres pour se développer. C’est un peu la magie de la nature : elle n’est pas complètement maitrisable« , explique Nicolas de PermaFungi. Encore un peu de patience, donc… Cela peut parfois prendre plus d’un mois.

Une fois tous les pleurotes cueillis, le substrat restant peut servir d’engrais ou être jeté au compost. Mais l’objectif est d’en laisser un peu dans la boîte après chaque cycle pour que de nouveaux champignons apparaissent.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la technique développée par PermaFungi, des workshops sont régulièrement organisés dans la champignonière de Tour&Taxis.

10 réflexions sur « Cultiver des pleurotes sur du marc de café »

    1. Florence! tu veux venir au bar CiPiaCe au Parvis de Saint Gilles pour nous expliquer tout cela et pour présenter ton blog? C’est très intéressant ce que tu fais
      ! Si jamais tu es intéressée écris-nous sur notre Facebook (cipiacebar)

      Aimé par 1 personne

  1. Coucou! je me suis lancee! 🙂 j’ai commence samedi. le marc est toujours tout noir c’est normal docteurs? a partir de combien de jours on voit la colonisation ? je crois que ce truc va m’apprendre la patience! 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Marie, j’ai l’impression que le début est toujours un peu lent, mais ça ne devrait pas tarder. Si tu ne vois pas d’évolution dans les prochains jours, n’hésite pas à contacter PermaFungi. Ils répondent toujours assez vite. Je peux en témoigner ;-). Sinon, tu sais ce qu’on dit, la patience est la clé du bonheur. Hehehe

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s